Maroc : Elections législatives 2007: Le Bureau Politique de l'USFP mandaté pour négocier avec Abbas El Fassi

le 28/09/2007 21:18:52 1062 lectures Le Conseil national de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) a mandaté le Bureau politique du parti pour négocier avec M. Abbas El Fassi, que SM le Roi Mohammed VI a nommé Premier ministre, au sujet de la formation du prochain gouvernement, a affirmé le premier secrétaire de l'USFP, M. Mohamed El Yazghi.

Le Conseil national s'était prononcé, dans la nuit de jeudi à vendredi, en faveur de la participation de l'USFP au prochain gouvernement au terme de sa huitième session ordinaire, qui s'est tenue à Rabat. Le conseil avait toutefois lié cette participation à "l'architecture" du prochain cabinet et au "nombre de portefeuilles" qui seront proposés au parti, insistant pour que "la représentation (de l'USFP au gouvernement) soit conséquente et à l'image de son importance".


Dans une déclaration , au terme de cette session, qui s'est achevée à l'aube, M. El Yazghi a ajouté que cette instance a également décidé de convoquer ses membres au cours des deux prochains mois pour analyser et évaluer les résultats des élections législatives du 7 septembre.

M. El Yazghi a indiqué d'autre part que le conseil national a exprimé sa satisfaction de la nomination de M. El Fassi au poste de Premier ministre, une nomination qui consacre l'approche démocratique au respect de laquelle l'USFP a toujours appelé.

Le premier secrétaire de l'USFP a précisé que les débats qui ont marqué cette session, et qui ont duré dix heures, ont été "sérieux et à la mesure de la conjoncture", notamment après la régression qu'a accusée le parti lors du scrutin du 7 septembre par rapport à celui de 2002.

"Certains militants ont plaidé pour la participation au prochain gouvernement, tandis que d'autres ont opté pour le retour à l'opposition", a-t-il précisé.

Le premier secrétaire de l'USFP à réitéré l'engagement de sa formation en faveur de la plate-forme d'action commune décidée par l'instance suprême des partis formant la Koutla démocratique et de la déclaration signée par ses dirigeants pour poursuivre leur action de réforme et de modernisation.

MAP