Société: AGADIR: L’ENTREPRISE SUR LES BANCS DE L’UNIVERSITÉ

le 18/07/2011 22:45:02 285 lectures UNE CONVENTION CADRE SUR LA FORMATION
DES MODULES RÉPONDANT À LA DEMANDE


L’université Ibn Zohr et la CGEM-régionale ont décidé de conjuguer leurs efforts pour adapter l’offre en formation aux besoins des entreprises


«Le partenariat université-entreprise, un levier de développement régional». C’est sous ce thème que s’est tenue la 2e rencontre université-entreprise organisée par l’université Ibn Zohr et la confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)-Union régionale Souss-Massa-Draâ. Les deux parties renforcent ainsi leur coopération afin de mieux répondre aux besoins en matière de formation et de recherche et développement des entreprises. En effet, à l’heure de la globalisation économique et culturelle, la performance, la compétitivité et l’innovation sont exigées.
«Cet événement a pour objectif majeur de rapprocher le monde de l’entreprise de celui de l’université. Cela à travers la sensibilisation de la première sur la qualité de l’offre de formations mise en place par les différents établissements de l’université Ibn Zohr dans le cadre du programme d’urgence, ainsi qu’avec l’identification des attentes du secteur socio-économique régional en ressources humaines et leur prise en considération dans l’élaboration des programmes pédagogiques de l’université», explique Omar Halli, président de l’université Ibn Zohr (UIZ) d’Agadir. Il faut aussi ajouter que cette rencontre avait comme objectifs de faire connaître les compétences des ressources humaines de l’université Ibn Zohr en matière de recherche scientifique et de formation, ainsi que la mise en place des outils et mécanismes à l’échelle régionale assurant une meilleure adéquation formation-emploi. Sans oublier le suivi des lauréats de l’université et des possibilités de recrutement.

Une convention cadre a d’ailleurs été signée, à l’issue de cette rencontre, jeudi dernier, entre la CGEM-Union régionale Souss-Massa-Draâ et l’université IBN Zohr d’Agadir représentées par leurs présidents respectifs à savoir Abdelfattah Zine et Omar Halli. Au titre de cette convention, la CGEM s’engage à faciliter l’accès aux stages pour les étudiants et les lauréats, à participer dans la mise en place par l’université de modules de formation répondant aux attentes des entreprises et à mener des campagnes auprès des étudiants pour les sensibiliser à l’esprit de l’entreprenariat. L’université, quant à elle, s’engage à organiser des formations continues en faveur du personnel des entreprises régionales, à œuvrer à une meilleure adéquation formation-emploi et à promouvoir la recherche développement en relation avec les besoins des entreprises régionales. Par ailleurs, les deux parties se consulteront chaque fois qu’elles l’estimeront nécessaire, afin de faire évoluer le développement des actions et de dresser le bilan des réalisations ou les projets en cours.
La convention, qui a pris effet à la date de sa signature est conclue pour une période de trois années, renouvelable par tacite reconduction.

L´Economiste